TEST / Triangle Elara LN01 : la précision, tout en douceur

TEST / Triangle Elara LN01 : la précision, tout en douceur
La Elara LN01 se place en porte d’entrée de la nouvelle gamme d’enceintes Elara, lancée en novembre 2015 par Triangle. Le rôle de cette enceinte bibliothèque est simple : offrir une belle expérience sonore, notamment dans les basses fréquences, tout en proposant un format aussi compact que possible. Voyons si le fabricant français est à la hauteur du défi qu’il s’est lancé…
CARACTÉRISTIQUES
  • TypeEnceinte compacte
  • Impédance8
  • Sensibilité89
  • Puissance maximaleNC
  • Nombre de voies2
  • Haut-parleurs2
ERGONOMIE 5/5

La Elara LN01 est la parfaite expression d'un design minimaliste ; un design qui a d'ailleurs le vent en poupe ces derniers temps. L'enceinte ne fait pas dans les fioritures et affiche des angles droits parfaits, à l'opposé de ce que nous avons pu voir sur la Q Acoustic 3020 tout en rondeur.

Elara2M

Que l'on apprécie ou pas, il faut avouer que la finition inspire confiance : aucune vis apparente, si ce n'est pour fixer le bornier, ni de défaut de conception à constater. La paire d'enceintes est commercialisée en blanc ou en noir laqué et s'accompagne d'un lot de grilles aimantées en tissu à placer devant les haut-parleurs. Ce système de fixation facilite beaucoup la fixation.
 
elara1.jpg

Sans surprise, le coloris blanc est un peu plus salissant, tandis que le noir est plus sensible aux traces de doigts. Les patins antidérapants se fixent par collage et ne bougent plus une fois en place. Ils sont particulièrement efficaces et procurent une très bonne stabilité à l'enceinte.

Elara4M

Grâce à sa petite taille (165 x 291 x 235 mm) et son poids contenu, la LN01 peut être maniée et placée facilement. Si nous l'avons testée en configuration stéréo, sachez que cette enceinte est aussi conçue pour être placée en tant que satellites dans une configuration Home-Cinema Elara.

Elara3M

Elle embarque un haut-parleur de 135 mm sans cache-noyau et un tweeter à dôme en tissu de 2,5 mm. L'évent du système bass-reflex est placé à l'arrière de l'enceinte, au-dessus du bornier hi-fi. Comme souvent dans ce genre de cas, nous vous conseillons de prêter une attention toute particulière à la distance séparant l'enceinte des murs, du moins lorsque votre configuration vous le permet.
 
AUDIO 5/5

L'Elara LN01 offre un rendu homogène et musical, qui met avant tout l'accent sur la douceur, notamment grâce à des graves plus ronds et à un retrait très discret dans les hauts médiums/aigus. Comme la grille accentue ce phénomène, nous l'avons ôté pour réaliser notre analyse.
1_elarafq.jpg
Mesure de la réponse en fréquence : en noir sans la grille frontale, en orange avec la grille frontale

Contrairement à ce que la mesure pourrait laisser croire autour de 80 Hz, les graves s'expriment relativement tôt mais sans être très diffus. Si vous recherchez l'effet cinéma avec des extrêmes basses très profondes et enveloppantes, il faudra penser à accompagner les LN01 d'un subwoofer. Quoi qu'il en soit, les graves sont délivrés avec punch et avec une bonne définition, ce qui permet de percevoir assez clairement les différentes sources qui peuvent opérer dans cette zone. C'est par exemple le cas avec les duos grosse caisse / basse (ou contrebasse) et son "équivalent" en musique électronique, où chaque couche prend sa place assez naturellement. Les bas-médiums s'orientent toutefois vers un rendu plus chaud et plus rond, ce qui a son petit effet sur les toms mais aussi sur les voix.

À la fois claires et chaleureuses, ces dernières bénéficient d'un beau coffre, qu'elles soient féminines ou masculines. Leur timbre n'en reste pas moins respecté grâce au bon équilibre du registre médium. Même si cela est valable sur le rendu global, en musique comme dans les films, cette petite particularité sonore ajoute une douceur agréable sur les morceaux acoustiques, notamment. Aucune sibilance n'est constatée.

Le reste du spectre est un peu plus en retrait, ce qui contribue également à la sensation de douceur générale. Cette nuance n'a heureusement pas trop d'influence sur la présence et le tranchant du rendu sonore. Les guitares, par exemple, qu'elles soient acoustiques ou électriques, ne manquent pas d'attaque et de claquant et restent à leur place sur la scène sonore. Il en est de même pour les cuivres, même si leur côté parfois un peu pincé a tendance à être contenu. Enfin, les aigus sont délivrés de façon naturelle, même si, pour chipoter, nous aurions préféré un peu plus d'air et de finesse dans l'extrême.
Pour ce qui est de la spatialisation, les Elara LN01 font un très bon travail et offrent une belle stéréo, particulièrement pour ce qui est de la profondeur. De plus, elles ne sont pas trop directives si on les compare à d'autres modèles du genre. On comprend alors mieux leur rôle de satellites arrière dans une configuration HC.
elaradisto.jpg
Mesure du Taux de Distorsion Harmonique exprimé en pourcentage

Les Elara LN01 se montrent très puissantes malgré leur petite taille. Nous avons pu les pousser à 94 dB sans trop de mal, et tout cela avec une distorsion particulièrement contenue, comme le démontre notre mesure.

Nous remercions Marantz pour le prêt de l'amplificateur SR6010.

POINTS FORTS

  • Restitution homogène et musicale.
  • Voix claires et chaleureuses.
  • Bon rapport puissance/taille.
  • Faible distorsion.
  • Construction et finition travaillées.

POINTS FAIBLES

  • Basses qui ont un peu de mal à se libérer.
  • Un revêtement brillant blanc salissant. Une version noire sensible aux traces de doigts.

CONCLUSION 5/5

Mission accomplie pour l'équipe de Triangle. Comme promis, la LN01 est à la fois chaleureuse et précise. Cette coloration sonore est un parti-pris très bien maîtrisé. De plus, l'enceinte fait l'objet d'une finition tout particulièrement soignée. Que demander de plus...

Laissez une réponse